Actualités

VINDELLE CANOË-KAYAK

  • VINDELLE CANOË-KAYAK
    Le 27/06/2020
    Le comité départemental de Canoë-Kayak de la Charente à le plaisir de vous informer de la réouverture de sa base de VINDELLE, pour la saison estivale 2020 à partir du 27 juin. Exceptionnellement cette année nous serons ouverts du mercredi au dimanche de 10h à 19h.
    ***
    Suite à la crise du Covid-19, nous avons mis en place les gestes barrières nécessaire à l'ouverture et à la protection des clients et salariés. C'est pourquoi, il est nécessaire que chaque client est un masque à sa disposition pour les transports en véhicule lors de nos activités.
    ***
    La réservation des activités est fortement recommandée pour que nous puissions gérer le flux de personne sur le site au 07 68 16 56 85.
    ***
    Exceptionnellement cette année le parcours à la journée le plus long de Vars sera fermé.
    ***
    N'hésitez pas à consulter notre site internet www.canoevindelle.fr il est régulièrement mis à jour ainsi que notre page Facebook pour avoir les dernières informations disponibles.

Office de Tourisme

  • Office de Tourisme
    Du 01/07/2020 au 31/08/2020
    Nous avons le plaisir de vous communiquer les horaires d'ouverture de l'Office de Tourisme pour la saison estivale : nos bureaux d'accueil de Mansle (05 45 20 39 91) et Ruffec (05 45 31 05 42) seront ouverts :
    ***
    * Lundis de 14h à 17h30
    * Mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30
    * Samedis, dimanches et jours fériés de 9h30 à 12h30
    ***
    Nous irons également tout l'été à la rencontre des touristes et des Ruffécois à l'occasion de nos "accueils hors les murs" notamment l'occasion de manifestations comme nous le faisons depuis plusieurs années maintenant.

Investissement participatif

  • Investissement participatif
    Le 02/07/2020
    AVEC CALITOM, LE SDEG 16 ET SERGIES
    EPARGNEZ DANS LES ENERGIES VERTES DE L'EST CHARENTE
    ***
    A quelques semaines de la mise en activité du parc photovoltaïque de l'ancienne décharge de Rouzède, CALITOM, le SDEG 16 et SERGIES vous informent de l'ouverture de ce projet à un financement participatif accessible à tous les charentais.
    ***
    Comme l'ancienne décharge de Ruffec en 2016 et de nombreux autres sites, de plus en plus de projets de transition énergétique donnent aux citoyens la possibilité d'investir dans les énergies renouvelables produites près de chez eux et d'en percevoir les intérêts.
    ***
    Découvrez le projet de Rouzède sur la plateforme participative :
    ***
    SolRparc de Rouzède : 5 126 000 kWh d'énergie produite par an - 1 075 foyers alimentés en électricité par an - 410 tonnes eq. co2 évitées par an - 9 292 panneaux photovoltaïques - 150 000 € d'obligations avec un seuil minimum de 50 € - taux d'intérêt brut annuel pouvant aller de 3 à 5 % selon les réalisations.

Pour préserver la biodiversité du site Natura 2000

  • Pour préserver la biodiversité du site Natura 2000
    Le 02/07/2020
    Chaque année à la période estivale, la pousse rapide des haies, des arbres et de la pelouse encourage certains particuliers à s'armer de leurs outils pour domestiquer cette nature exubérante. Or, il est nécessaire de prendre des précautions, voire même d'attendre pour agir, sous peine de compromettre la reproduction de certains animaux. La prudence est de mise !
    ***
    Garder la haie, les arbres et arbustes intacts
    A la ville ou à la campagne, la présence dans un jardin d'arbres ou d'arbustes d'essences locales (chêne, charme, aubépine ...), isolés ou dans une haie, est une aubaine pour une multitude d'animaux. Oiseaux, papillons, hérissons, crapauds, insectes, etc., nombreux sont ceux qui y trouvent nourriture et abris et s'y installent. Chez les oiseaux, le merle noir, le rougegorge familier, l'accenteur mouchet, le verdier d'Europe, le pinson des arbres, et bien d'autres encore, utilisent les fourches des branches pour construire leurs nids.
    Or c'est au printemps et en été que la plupart des espèces mènent leur reproduction, en toute discrétion. Il est donc important de conserver les haies et les arbres dans leur intégralité pendant toute la période qui va de fin mars à fin juillet au minimum (idéalement fin septembre). On évite ainsi à la fois le dérangement qui peut mener un oiseau à abandonner son nid et sa progéniture par exemple, ou de détruire des pontes ou des larves.
    ***
    Tondre avec modération
    Concernant la pelouse, il est difficile d'envisager de ne plus la tondre évidemment, mais il est tout à fait possible de le faire avec discernement. Les lieux de vie, près de la table de jardin, des chaises longues et des aires de jeux, et les lieux de passage peuvent tout à fait être entretenus régulièrement. En revanche, les zones moins utilisées peuvent être tondues moins souvent, ce qui laissera aux plantes la possibilité de fleurir et d'offrir aux butineurs le nectar tant recherché. Enfin, il est judicieux d'épargner totalement quelques zones afin de laisser aux amphibiens, aux insectes ou encore aux petits mammifères un espace de tranquillité. Pensez à laisser des bandes enherbées le long des haies pour ne pas blesser la faune qui s'y réfugie : les hérissons notamment ! C'est aussi l'occasion, en accord avec les voisins, de créer des passages (15x15 cm) dans les clôtures entre les jardins pour laisser la faune circuler au sol. Les oiseaux et la faune des jardins vous remercient !
    ***
    Les collectivités aussi concernées !
    Nombreuses sont les collectivités qui, se préparant au retour des promeneurs, ont drastiquement tondu et fauché des espaces restés vierges de toute intervention et de tout dérangement pendant le confinement, et où la faune s'était naturellement installée. Il est cependant possible de raisonner aussi sur les espaces collectifs. Les zones très fréquentées et les cheminements sont entretenus de façon régulière. A l'inverse, les secteurs peu ou pas du tout utilisés par le public sont entretenus moins fréquemment, voire fauchés annuellement en fin de saison. Cela permet de dédier ces espaces à la préservation de la faune et la flore de nos territoires et même de protéger des espèces menacées !
    Quelques exemples de gestions différenciées des espaces publics :
    https://refuges.Ipo.fr/partager/observatoire-des-pratiques/collectivités/

Accueil de Loisirs

  • Accueil de Loisirs
    Le 06/07/2020
    Accueil de Loisirs
    ÉTÉ 2020
    Réouverture à 100 %
    ***
    Pêche, Canoë, Piscine, Grands Jeux, Sortie en forêt, Ferme d'Yvonne
    ***
    - du 6 au 10 juillet : Robin des bois
    - du 13 au 17 juillet : Voyage dans le futur
    - du 20 au 24 juillet : Se sentir pousser des ailes
    - du 27 au 31 juillet : Les marins d'eau douce
    - du 3 au 7 août : Les mystères de la nature
    - du 10 au 14 août : La préparation des athlètes
    - du 17 au 21 août : La famille de la jungle
    - du 24 au 28 août : Sur un air de ...
    ***
    Renseignements
    ***
    Centre Social Culturel et Sportif du Pays Manslois
    21 Rue Martin
    16230 MANSLE
    Téléphone : 05 45 20 72 08
    cscpaysmanslois@orange.fr
    www.cscpm.fr
    ***

Préfecture de Charente

  • Préfecture de Charente
    Le 07/07/2020
    COMMUNIQUÉ
    ***
    Interdiction de la pratique de la pêche à l'aimant
    ***
    La pêche à l'aimant dans les cours d'eau du département est une pratique qui tend à se vulgariser. Elle comporte néanmoins des risques importants pour les pêcheurs, mais aussi pour les riverains. En effet, il arrive régulièrement que des objets dangereux soient découverts, notamment des munitions ou explosifs toujours actifs, présents en nombre en Charente depuis les derniers conflits mondiaux.
    ***
    Au-delà des risques d'explosion de ces objets, les pêcheurs s'exposent, en les manipulant, au risque de fuite de produits incendiaires ou d'agents toxiques de guerre pouvant créer une intoxication ou une contamination.
    ***
    Enfin, la découverte d'engins explosifs impose de manière systématique l'intervention des démineurs de la Rochelle, grevant les équipes d'astreinte opérationnelle de leur capacité en cas d'urgence.
    ***
    Dans ce contexte, la préfète de la Charente a pris un arrêté d'interdiction de la pêche à l'aimant sur le fleuve Charente et la rivière de la Touvre. Cette interdiction s'applique à partir du 3 juillet 2020. Les infractions à cette interdiction sont passibles d'une amende de 38 €